Retrospec7 : DUCUL

Retrouvez chaque semaine un fragment de l’histoire de l’n7, au travers d’un article publié par nos illustres prédécesseurs du journal de l’école.

Aujourd’hui, DUCUL.

 

Sun7 n°61

Broom-f***ing

par Gurk

(17 décembre 2002)

Numéro complet disponible dans les archives Sun7 : Sun7-61

<< Tu sais pourquoi un élève s’est fait virer de l’n7 l’année dernière ?
-Non…
-C’est parce qu’en utilisant « To be or not to be » comme titre d’un transparent, il avait oublié de préciser qu’il s’agissait d’une citation de W. Shakespeare. >>
Et les deux élèves continuèrent leur marche en riant…

Cette histoire, entendue au détour d’un couloir de l’ENSEEIHT, ni moi, ni J. Shea, A. Brittain ou A. Hull, n’en avons compris le caractère humoristique.
En effet, nous n’aimons pas devoir recourir à de telles sanctions, et le cas de cet élève renvoyé pour plagiat n’avait rien d’amusant. Mais par respect pour les autres élèves, nous avions du évincer ce tricheur éhonté. De toute façon, c’était le règlement, et le règlement, c’est le règlement. Ça, oui.

Aussi, suite à cette joke qui nous paru à tous très shocking. Il nous est apparu indispensable de procéder à quelques rectifications concernant les règles qui régissent l’enseignement de l’anglais, (Notez que cos quelques notes ne sauraient en aucun cas se substituer au règlement complet du Département Unique de la Culture et des Langues, le DUCUL, règlement dont le premier tome est consultable a l’emprunt sur demande a A. Azais, le second tome étant en cours d’écriture.)

Ainsi, nous vous rappelons que :

– Au moins trois jours ouvrables avant chaque présentation ou meeting d’anglais, un mail devra être envoyé au professeur, aux autres élèves, ainsi qu’à MM. Alban Azals, directeur du DUCUL, François Rodriguez, directeur de l’ENSEEIHT, Alain Morancho, directeur de l’INPT, je-sais-pas-qui, Ministre de l’Enseignement et de la Recherche (qui en rafarrera à Jean-Pierre Referrin), Jacques Chirac, Président de la République, George Bush, anglophile.
– Ce mail devra contenir, en plus de la date, le lieu et l’heure de votre présentation, un extrait de casier judiciaire où il n’est fait nulle part mention d’une condamnation pénale pour plagiat, et une analyse d’ADN a défaut de pouvoir signer un mail avec votre sang.
– Pour les rapports écrits, il est nécessaire de les envoyer avant la date limite par pli recommandé à :

Département DUCUL de l’N7

2 rue C. Camichel

TOULOUSE

cachet de la Poste faisant foi.

– En cas d’absence non justifiée à une session de transmission du savoir linguistique et culturel, un conseil exceptionnel sera réuni autour d’un grand pudding, et statuera irrémédiablement sur une sanction très grave. Oh là là, oui, une sanction à la hauteur de l’acte, vous n’imaginez pas.

– Aucun mot français ne sera toléré à l’écrit ou à l’oral, y compris rendez-vous, déjà vu, haute-couture ou restaurant. Parce qu’on nous a déjà fait le coup et on s’est trouvé cons, bande de cheaters !

– L’humour n’étant en aucun cas présent dans votre vie professionnelle, vous veillerez à l’évincer des cours. Car les profs des autres matières prétendent vous apprendre des trucs, mais en réalité, il n’y a qu’en cours d’anglais que vous apprenez votre futur métier d’ingénieur stupide, buté, borné, inhumain et con. La technique, ça sert la première année, mais ce qu’on vous transmet en cours d’anglais, ça vous servira le restant de votre carrière ! D’ailleurs, chaque année, nous déplorons que les élèves choisissent de s’orienter dans la recherche publique, ou dans d’autres branches où ni le costume ni la opening joke devant un parterre d’ex-HEC endimanchés qui suivent le Nasdaq sur leur Wap et se foutent de votre présentation PowerPoint ne sont de rigueur. Tiens, parlons-on de PowerPoint ! Grâce à notre enseignement, tous les élèves sont des boss à PowerPoint, ils ont fini tous les niveaux en mode difficile, même celui où il faut faire défiler des logos en zigzag en faisant jouer la neuvième de Beethov’ au synthétiseur MIDI de la SoundBlaster, pendant qu’un film QuickTime montre le mot Meeting sous forme de WordArt animé.

Ces quelques règles élémentaires énoncées, moi et mes collègues sommes persuadés que les cours d’anglais pourront désormais se dérouler dans la plus grande sérénité, et avec tout le respect qui s’impose.

Les faits présentés ici sont entièrement fictifs, et toute ressemblance avec des situations ou personnes existant ou ayant réellement existé serait purement fortuite. Les éventuelles marques commerciales présentes dans cet article sont l’entière propriété de leurs dépositaires respectifs. (Mais ceux qui possèdent des marques comme Nasdaq, Wap ou PowerPoint, je les emmerde. Mais c’est leur marques, y’a rien à dire là-dessus.)

Cet article est © copyright Gurk, 2002. Tous droits réservés. Gurk est une marque déposée de Gurk S.A. en France et dans d’autres pays.

Article écrit en souvenir des cours d’anglais de l’année dernière qui, eux, étaient bien. RIP.

 

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.