Drapeau Chine Chine
AllemagneAllemagne
AustralieAustralie
BrésilBrésil
CanadaCanada
ChineChine
EspagneEspagne
Etats-UnisEtats-Unis
Hong KongHong Kong
IndeInde
JaponJapon
MarocMaroc
PérouPérou
Royaume-UniRoyaume-Uni
RussieRussie
SuèdeSuède
La check-list
Le passeport
Les auteurs
Préparer le retour en France

La cité interdite
La cité interdite

Mémorial de guerre
Mémorial de guerre

La place Tiananmen
La place Tiananmen

  • Informations générales
  • Avant de partir
    • Les visas
    • Concours de langue
  • Travailler sur place
    • Recherche d'emploi
    • Création d'entreprise
    • Conditions de travail
  • La vie dans le pays
    • Logement
    • Aide sociale
    • Scolarité
    • Le coût de la vie
    • Transport
    • Soins médicaux
    • Style de vie
    • Fiscalité
    • Permis de conduire
  • Les témoignages
  • Annexe
    • Annexe I - Travailler en Chine
    • Annexe II - Caisse de l'étranger
    • Annexe III - Assurance maladie
    • Annexe IV - Les établissements
    • Annexe V - Loisirs
Chine

Informations générales



Capitale : Pékin – 14 930 000 habitants (2004)

Grandes villes :
Chongqing – 31 220 300 habitants (2004)
Shanghai – 17 420 000 habitants (2004)
Canton – 10 500 000 habitants (2003)

Habitants : 1 300 000 (estimation 2005)
Monnaie : Yuan (10 ¥ = 1 €)
Climat : Au nord-est et à Pékin, le climat est continental, les températures très basses en hiver et très élevées en été. Les pluies y sont abondantes. Dans la grande plaine de Chine, les températures sont douces. Sur les hauts plateaux lœssiques, le climat est continental. Dans les plaines du Yang Tse, l'hiver est froid et se tempère au Zhejiang et au Fujian. Au sud, le climat est tropical, assez frais l'hiver (influence continentale), avec moussons et typhons l'été.
Décalage horaire : GMT+8
Indicatif téléphonique : +86
Religion dominante : Le Yi Jing
Présence française : 11 854 (2004)
Taux de chômage urbain : 4,1% (2004)

Consulats généraux
Hong Kong
Shanghai
Canton
Wuhan
Chengdu
Pékin

Avant de partir


Les visas


A l’exception de Hong Kong, les Français ont besoin d’un visa pour entrer en Chine.
A noter que les ressortissants français sont dispensés de visa de transit pour un séjour de 48 heures à Shanghai.

Le visa chinois peut être délivré pour les motifs suivants :
• Tourisme : en principe, deux mois maximum, prolongeables sur place après accord discrétionnaire du Bureau de la Sécurité Publique local.
• Affaires : en principe un mois, supérieur si vous êtes invités officiellement par un partenaire chinois.

Visas de longue durée (études, stages)


Il existe quatre types de visas donnant droit à l'entrée en Chine pour un séjour d'une durée égale ou supérieure à six mois. Le titulaire d'un tel visa doit solliciter la délivrance d'une carte de séjour dans les trente jours suivant son entrée dans le pays. Cette carte se substitue alors au visa pour justifier de la régularité du séjour. Le requérant doit se présenter en personne aux services de l'immigration lors de la demande de délivrance de sa première carte. La carte de séjour est nationale. Tout changement de résidence à l'intérieur de la Chine doit y faire l'objet d'une mention. La demande de changement doit être effectuée au bureau qui a délivré la carte avant le transfert de la résidence.

Si l'étranger souhaite sortir de Chine et y revenir durant la durée de validité de sa carte de séjour, il doit demander aux services de l'immigration l'apposition sur son passeport d'un visa de sortie et retour. Il est à noter que l'annulation du passeport à l'occasion de la délivrance d'un nouveau titre de voyage a pour conséquence l'annulation du visa qui y est apposé. Le transfert du visa sur le nouveau passeport donnera lieu à la perception d'une nouvelle taxe par les services de l'immigration. Il convient donc de s'assurer d'une durée de validité suffisante du passeport avant de demander un visa chinois.

Les quatre types de visas donnant lieu à la délivrance d'une carte de séjour nous intéressant :
• Le visa D : ce visa permet l'installation en Chine à titre permanent. Il autorise son titulaire à travailler. Il est généralement délivré aux chinois d'outre-mer et aux conjoints étrangers de ressortissants chinois.
• Le visa Z : ce visa permet l'installation en Chine afin d'y exercer une activité professionnelle. Il est également délivré aux membres des familles des travailleurs. Il peut être valable pour une, deux ou plusieurs entrées.
• Le visa X : ce visa est délivré aux étudiants se rendant en Chine pour un séjour d'études de plus de six mois. Sa validité ne peut excéder un an. Il n'autorise pas son titulaire à travailler.
• Le visa F : ce visa autorise un séjour de 30 à 90 jours (jusqu'à 180 jours dans le cas d'un chinois d'outre-mer) afin de participer à des conférences, des échanges scientifiques, techniques ou culturels. Il permet à son titulaire d'effectuer des stages ou une formation professionnelle.

Le passeport doit être valide au moins 6 mois après la date de sortie du territoire. Il faut entrer en Chine dans les trois mois qui suivent la date à laquelle le visa a été délivré. Une fois entré, vous pouvez rester en Chine durant la période autorisée par le visa

Le visa d’affaires F
Motif : Visite amicale, investigation, affaires commerciales, échanges culturels et scientifiques, études ou stages de court séjour inférieur à 6 mois.

Pièces à fournir :
• une lettre d’invitation
• un passeport en cours de validité
• un formulaire de demande de visa correctement rempli et signé
• une photo d’identité à coller sur le formulaire de demande de visa
• un formulaire JW201 ou JW202 délivré par les autorités d’éducation chinoises (pour les étudiants étrangers faisant leurs études de courte durée en Chine)
• une attestation d’admission de l’université (école) chinoise (pour les étudiants étrangers faisant leurs études de courte durée en Chine)

Visa d’études X
Motif : Etudes, stages de longue durée supérieure à 6 mois

Pièces à fournir :
• une attestation d’admission de l’université (école) chinoise
• un formulaire JW201 ou JW202 délivré par les autorités d’éducation chinoises
• un passeport en cours de validité
• un formulaire de demande de visa correctement rempli et signé
• une photo d’identité à coller sur le formulaire de demande de visa

Visa professionnel Z
Motif : Travail de long séjour supérieur à 6 mois

Pièces à fournir :
• une licence d’emploi délivrée par le Ministère du Travail et de la Protection Sociale de la République populaire de Chine ou soit
- un agrément délivré par le Bureau national d’Administration des Experts Etrangers de la République populaire de Chine
- une ratification pour l’office représentatif des entreprises étrangères en Chine délivrée par le Ministère des Relations Economiques et Commerciales et de la Coopération avec l’Etranger de la République populaire de Chine (pour les représentants travaillant en permanence dans le dit office)
- un certificat d’enregistrement de l’office représentatif des entreprises étrangères en Chine délivré par le Bureau national de l’Administration de l’Industrie et du Commerce de la République populaire de Chine (pour le chef du bureau représentatif)
- une carte de travail des représentants de l’office représentatif des entreprises étrangères délivrée par le Bureau provincial de l’administration de l’industrie et du commerce ou, un permis d’emploi délivré par le bureau provincial du service d’emploi
- une carte de séjour pour les étrangers délivrée par le bureau municipal de la sécurité publique (police) (pour ceux qui résident déjà en Chine et les membres accompagnants de la famille)
• une lettre officielle d’invitation délivrée par une autorité chinoise compétente
• un passeport en cours de validité
• un formulaire de demande de visa correctement rempli et signé
• une photo d’identité à coller sur le formulaire de demande de visa
• une fiche familiale d’état civile ou une photocopie du livret de famille (pour époux, enfants et autres membres accompagnants de la famille, figurant sur la lettre officielle d’invitation)
• une attestation ou une déclaration sur l’honneur de la vie commune légalisée par la mairie pour les compagnons non mariés figurant sur la lettre officielle d’invitation

Adresses utiles :
• Ambassade de la République populaire de Chine en France
Service Consulaire - Bureau des Visas
9, Avenue Victor Cresson
92130 Issy-les-Moulineaux
Téléphone : 01 47 36 02 58 (vive voix)
01 47 36 77 90 (répondeur automatique)
Télécopie: 01 47 36 34 46
Horaire: du lundi au vendredi: 9h30 - 12h00
Fermeture: les samedis, dimanches et les jours fériés.
Attention: On ne peut pas retirer de visa le jeudi après-midi.

• Consulat général de la République populaire de Chine à Marseille
20, Boulevard Carmagnole
13008 Marseille
Téléphone: 04 91 32 00 01
Horaire: les mardi, mercredi, vendredi: 9h00 - 12h00

• Consulat général de la République populaire de Chine à Strasbourg
35, Rue Bautain
67000 Strasbourg
Téléphone: 03 88 45 32 32
Horaire: les mardis, mercredis, jeudis : 9h00 - 12:00

Concours de langue


Les emplois sont limités pour les Français en Chine. Il existe néanmoins des possibilités auprès de sociétés françaises ou étrangères. La connaissance de l'anglais est impérative, celle du chinois très souhaitable, voire nécessaire.

Travailler sur place


Recherche d’emploi


Il faut effectuer ses démarches depuis la France et trouver un emploi avant d'arriver en Chine afin d'entrer sur le territoire muni du visa adéquat. (Voir ci-dessus).

Tout résident muni d'un permis de travail peut, sur place, chercher un emploi, notamment en contactant la CCIFC (Chambre de commerce et d'industrie française en Chine) qui dispose de bureaux à Pékin, Shanghai et Canton. La CCIFC est également représentée à Kunming, Shijiazhuang, Tianjin et Wuhan. Le service emploi de la CCIFC est à la disposition des Français à la recherche d’un travail en Chine continentale et des entreprises. Ce service, gratuit pour les demandeurs, concerne aussi bien les personnes souhaitant effectuer un stage ou un volontariat international en entreprise (VIE), que les candidats à un emploi à durée déterminée ou indéterminée sur place. Il offre, en particulier, la possibilité de déposer son CV en ligne et permet de postuler aux offres diffusées par les entreprises françaises.

Une bourse d’emploi est accessible sur le site internet de la CCIFC : http://www.ccifc.org/fr/jobs
La CCIFC publie par ailleurs chaque année un annuaire bilingue (français/chinois) de ses 730 sociétés membres en Chine (voir annexe I).

Secteurs d'activité à fort potentiel


Les secteurs de haute technologie et les services aux entreprises (audit, conseil) sont les plus porteurs.

Secteurs d'activité plutôt déconseillés


Travaux publics, petit commerce et media.

Création d’entreprise


Les formes d’implantation les plus courantes en Chine sont les suivantes :
• Joint-ventures :
EJV (Equity Joint Venture), forme de SARL
CJV (Cooperative Joint Venture)
• WFO (Wholly Foreign Owed) : société à capitaux entièrement étrangers, l’encadrement juridique est contraignant.
• Limited Liability company
• Joint Stock company (semblable à la société anonyme)
• Succursale (formule peu utilisée)
• Bureau de représentation, soumis à l’obtention d’une licence valable trois ans au maximum.

Conditions de travail


La durée légale de travail est fixée à 40 heures hebdomadaires, à raison de 8 heures par jour.
Il est toutefois possible d'étendre cette durée légale d'une heure à trois heures supplémentaires par jour, dans la limite de 36 heures par semaine en cas de circonstances spéciales.
Le salarié doit bénéficier de deux jours de repos consécutifs par semaine.
Il bénéficie de jours de congés officiels nationaux et locaux.

La vie dans le pays


Logement


Le marché locatif fluctue d’une ville à l’autre. On remarque toutefois une tendance à l'augmentation de la demande.

Il n’y a pas de durée standard pour les baux qui peuvent varier d'un an à 3 ans, voire être négociés de gré à gré. Il se peut aussi que la location ne donne pas obligatoirement lieu à la signature d'un bail, d'où l'importance de bonnes relations personnelles avec le propriétaire. Dans la mesure du possible, il est conseillé de contracter un bail de deux à trois ans, avec une caution d'un à deux mois au maximum. Une avance d'un à trois mois est généralement réclamée en guise de caution. Un état des lieux est recommandé.

Il est fréquent de recourir à une agence immobilière (une commission équivalant à un mois de loyer est à prévoir). Les charges locatives (gardiennage, nettoyage des parties communes) sont calculées en fonction de la superficie louée. L'eau, le gaz et l'électricité sont réglés en plus. Si le coût de l'eau et du gaz restent modiques, le coût de l'électricité est en revanche élevé lorsqu'il est nécessaire de chauffer l'hiver et d'utiliser la climatisation l'été.
• A Pékin, où la domiciliation des étrangers reste réglementée, la plupart des appartements se situent au sein du district de Chaoyang, dans le quartier nord-est de Sanlitun, qui s'étend de l'autoroute de l'aéroport international vers le centre-ville (Jianguomenwai et Qijiayuan).
• A Shanghai, les quartiers résidentiels se situent dans l'ancienne concession française, au sud-ouest de la ville (près de l'école française) et à Pudong.
• A Canton, les quartiers résidentiels se trouvent dans le village des Chinois d'outre-mer, sur l'île d'Ersha, dans le quartier de Bayun Shan, dans le quartier de Tianhe, à Panyun (deux grands sites résidentiels).
• A Wuhan, les quartiers les plus prisés sont relativement éparpillés : centre-ville, lac de l'est, nordouest de la ville. En raison de l'importance de la construction d'immeubles de bon niveau ces dernières années, un étranger ne rencontre plus de difficultés dans sa recherche de logement.

Coût de l’immobilier


A titre indicatif (juste pour Pékin) :

Prix moyen d’une chambre (double) d’hôtel en Yuans / Euros
Grand tourisme : 2 016 / 200
Moyen tourisme : 1 613 / 160
Loyer mensuel - quartier résidentiel en Yuans / Euros
Studio : 12 097 / 1200
3 pièces : 25 202 / 2500
5 pièces : 40 323 / 4 000
Villa : 60 484 / 6 000
Loyer mensuel banlieue en Yuans / Euros
Studio : 5 040 / 500
3 pièces : 8 065 / 800
5 pièces : 15 121 / 1 500
Villa : 40 323 / 4 000

Auberges de jeunesse :
Il n'existe pas d'auberge de jeunesse. Loger chez l'habitant est interdit.

Equipement


Les cuisines des logements pour expatriés sont le plus souvent équipées de plaques de cuisson, de réfrigérateurs avec congélateur et d'un four à micro ondes mais pas systématiquement de lave-linge et de lave-vaisselle correspondants aux critères de qualité occidentaux. On peut acquérir sur place l'équipement manquant, toutes les grandes marques étant représentées. Petit électroménager et équipement électronique grand public sont notamment disponibles dans les grands magasins à des prix du même ordre que ceux pratiqués en France.

Le courant est alternatif, 220 volts et 50 cycles/seconde. Les prises de courant sont diverses mais on trouve aisément des adaptateurs.

Vaisselle et linge de maison sont disponibles sur le marché local.
Si l'on peut trouver du mobilier chinois de facture ancienne à des prix intéressants, le mobilier moderne est de plus en plus courant et de bonne qualité.

Personnel


Le personnel de maison est, en principe, mis à disposition par des bureaux spécialisés de l'administration chinoise. Un contrat annuel est passé avec le bureau proposant le personnel. La langue de communication est parfois l'anglais, très rarement le français. Une pratique minimale du chinois est indispensable pour se faire comprendre.

Le tarif horaire est de 40 Yuans (soit 4,47€) pour une femme de ménage et de 25 Yuans (soit
2,48€) pour une baby-sitter (données de mars 2004). Il est d'usage de verser un treizième mois (à l'occasion du nouvel an chinois), une prime annuelle d'habillement et éventuellement une prime mensuelle de "service". Le salaire des employés de maison est versé obligatoirement au Bureau des Services qui en reverse une partie à l'Unité de Travail de l'employé, laquelle remet un salaire à ce dernier.

L'assurance "accident du travail" est conseillée, mais la couverture sociale incombe à l'employeur (Bureau des services). En cas de licenciement, le préavis est d'un mois ; il convient, sinon, de verser un mois de salaire.

Aide sociale


Il n'existe pas de convention de sécurité sociale entre la France et la Chine.
Les Français peuvent notamment se trouver dans l'une des deux situations suivantes :
• Travailleurs salariés détachés dans le cadre de la législation française. Pourront également être détachés des ressortissants étrangers travaillant et résidant habituellement en France,
• Travailleurs français expatriés (salariés, non-salariés, retraités, autres catégories).
Expatriés

Lorsque le travailleur arrive à la fin de la période maximale de détachement ou lorsque l'employeur, dès le départ, renonce à le détacher ou encore lorsqu'il exerce son activité pour le compte d'une entreprise étrangère, il a la faculté de s'assurer volontairement à l'assurance « expatrié ». Les entreprises de droit français peuvent effectuer, pour le compte des salariés qu'elles emploient à l'étranger, les formalités nécessaires à l'adhésion de ces personnes aux assurances volontaires pour les expatriés.

Les entreprises qui effectuent les formalités d'adhésion de leurs salariés aux assurances volontaires ou à certaines d'entre elles et qui acceptent la prise en charge des cotisations correspondant à ces assurances sont tenues d'informer expressément la C.F.E. : (voir annexe II). Dès lors qu'un employeur s'engage à s'acquitter des cotisations au titre de l'assurance volontaire de ses salariés, sa participation ne peut être inférieure à la moitié du montant de la cotisation due au titre de cette assurance.

Salariés


Les travailleurs salariés ou assimilés de nationalité française qui exercent leur activité dans un pays étranger et qui ne sont pas ou plus soumis à la législation française ont la faculté de s'assurer volontairement contre :
• les risques de maladie et d'invalidité et les charges de la maternité ;
• les risques d'accidents du travail et de maladies professionnelles.

Les travailleurs peuvent adhérer au choix, soit à l'une, soit à l'autre de ces assurances, soit aux deux. L'adhésion à l'assurance volontaire pour les expatriés ne dispense pas de l'assujettissement au régime local et au paiement des cotisations prévues par ledit régime.

Formalités
La demande d'adhésion doit être présentée auprès de la Caisse des Français de l'étranger (CFE) dans un délai de deux ans à compter de la date à laquelle l'intéressé pouvait adhérer à l'assurance. Au-delà de deux ans, l'adhésion est possible sous réserve de verser les cotisations rétroactivement sur deux ans. La rétroactivité sur le versement des cotisations n'est pas applicable aux personnes âgées de moins de 35 ans à la date d'effet de l'adhésion.

Assurance maladie-maternité-invalidité (voir annexe III )
Les retours en France
• Séjour temporaire inférieur à trois mois :
Pendant les séjours en France, l'assuré et ses ayants droit bénéficient du remboursement des soins par la C.F.E. (sous réserve de l'acquittement des cotisations).
• Séjour temporaire entre trois et six mois :
Pour pouvoir bénéficier des soins l'intéressé doit avoir souscrit, lors de son adhésion, à l'option soins en France pour les séjours compris entre trois et six mois.
• Retour définitif
Si l'assuré reprend une activité salariée en France, il pourra bénéficier ainsi que ses ayants droit, dès le premier jour de l'activité, des prestations de l'assurance maladie-maternité servies par la caisse d'assurance maladie dont il relève au titre de son activité.
S'il n'est pas couvert par un régime obligatoire, il bénéficie du remboursement des soins par la
C.F.E. pendant trois mois à compter du premier jour de résidence en France à condition d'avoir informé la C.F.E. de son retour.

Autres catégories d'assurés volontaires


En autres les étudiants, ont la faculté de s'assurer contre les risques de maladie et maternité.
Il en va de même des Français résidant à l'étranger et ne pouvant, à aucun autre titre, relever des régimes d'assurances volontaires prévus pour les expatriés.

Les demandes d'adhésion sont effectuées dans les mêmes conditions que les salariés. Les intéressés bénéficient des prestations en nature dans les mêmes conditions que les salariés.

Assurance volontaire vieillesse du parent chargé de famille


Le parent chargé de famille (il s'agit de la personne qui se consacre à l'éducation d'un enfant à charge de son foyer âgé de moins de vingt ans à la date de la demande d'adhésion) de nationalité française et résidant à l'étranger, qui ne relève pas, à titre personnel, du régime d'assurance volontaire français et n'exerce aucune activité professionnelle, peut adhérer à l'assurance volontaire vieillesse. La demande d'adhésion doit être présentée auprès de la Caisse des Français de l'étranger.

Prestations supplémentaires et secours


La Caisse des Français de l'étranger dispose d'un fonds d'action sanitaire et sociale qui finance l'attribution de prestations supplémentaires et de secours. Ces prestations supplémentaires sont accordées en complément d'une prestation légale perçue au titre des assurances maladie, maternité, invalidité, accident du travail. Il peut s'agir :
• de la prise en charge totale ou partielle du ticket modérateur, notamment en cas d'hospitalisation
• de la participation aux frais de transports ou de séjour non pris en charge au titre des prestations légales.

Dans certains cas, un secours individuel peut être accordé pour faire face à des dépenses liées à une maladie, à une maternité ou à un accident du travail.

Scolarité


Scolarisation locale


Etablissements locaux
Pour tous renseignements sur les établissements d'enseignement français à l'étranger, s'adresser à :
AEFE (Agence pour l'enseignement français à l'étranger)
57, Boulevard des Invalides, Paris 7eme
Tél. : 01.53.69.30.90 - Fax : 01.53.69.31.99
Site internet : http://www.aefe.diplomatie.fr

Etablissements d’enseignement en langue étrangère
A Pékin, les établissements internationaux sont le plus souvent anglo-saxons. Il existe aussi des écoles allemandes, suédoises et japonaises.

Etudes supérieures
Il est possible de poursuivre localement des études supérieures à condition de maîtriser la langue chinoise. Les principales disciplines étudiées par les étudiants français sinisants sont la langue chinoise, l'histoire de l'art chinois, la médecine traditionnelle, l'ethnologie, l'agronomie, etc. Il existe un Centre d’étude français sur la Chine contemporaine (CEFC) à Hong Kong.
Le CEFC est spécialisé dans l’étude des mutations politiques, économiques et sociales de la Chine continentale, Hong Kong et Taïwan (site internet : http://www.cefc.com.hk).

Par ailleurs, le China Scholarship Council (CSC), organisme d'Etat Chinois, est chargé de s'occuper des demandes de bourses d'études octroyées par le gouvernement chinois aux étrangers désirant faire des études en Chine.
China Scholarship Council
160 Fuxingmennei Dajie
100031 Beijing
Tél : (86 10) 66 06 32 53 / 66 06 32 55
Fax : (86 10) 66 06 32 55

Pour plus de précisions, consulter le site internet de l'Ambassade de Chine en France, rubrique "Etudier en Chine". On y trouve notamment les coordonnées des universités chinoises (http://www.amb-chine.fr).

Bourses scolaires
Les enfants français scolarisés dans un établissement local dont le programme est reconnu par le ministère français de l'Education nationale dans les cycles préélémentaire, moyenne section (4 ans), primaire et secondaire, peuvent bénéficier de bourses (de scolarité, de demi-pension ou d'internat) dans les conditions suivantes :
• le candidat et sa famille doivent résider dans le pays où est situé l'établissement scolaire fréquenté
• le candidat et sa famille doivent être inscrits au registre des Français établis hors de France de l'ambassade ou du consulat territorialement compétent ;
• les demandes de bourses sont d'abord examinées par une commission locale siégeant auprès du poste diplomatique ou consulaire compétent (bourse complète ou partielle).
Les propositions d'attribution des bourses sont ensuite soumises pour décision à une commission nationale (se renseigner auprès du consulat de France).

Le C.N.E.D.
Le Centre National d'Enseignement à Distance (C.N.E.D.) est un établissement public administratif placé sous la tutelle du ministère de l'Education nationale. Il est dirigé par un recteur d'académie et compte, outre une direction générale installée à Poitiers sur le site du Futuroscope, un centre vidéo et plusieurs instituts de formation et d'enseignement répartis sur le territoire métropolitain (Grenoble, Lille, Lyon, Poitiers, Rennes, Rouen, Toulouse, Vanves et son annexe technique de Draguignan), complétés par des délégations en Corse, aux Antilles-Guyane, en Nouvelle Calédonie, à Tahiti, ainsi que par des antennes dispersées géographiquement.

Les programmes traités sont conformes aux programmes officiels de l'Education nationale. Les passages de classe sont décidés par les professeurs du C.N.E.D. et permettent l'admission des élèves concernés dans tout établissement d'enseignement français, en France et à l'étranger. Pour tous renseignements sur les enseignements dispensés et sur les modalités d'inscription, s'adresser à :
ALLO C.N.E.D. : 05.49.49.94.94 - Fax : 05.49.49.96.96
Site internet : http://www.cned.fr
Courriel : accueil@cned.fr
Adresse postale :
C.N.E.D. Télé Accueil
B.P. 60200 - 86980 Futuroscope Chasseneuil cedex

Internat en France


Liste des établissements
Afin de faciliter la scolarisation des enfants français dont la famille réside à l'étranger, le ministère de l'Education nationale propose des établissements scolaires pourvus d'un internat ouvert tout au long de l'année scolaire (voir annexe IV).

Bourses scolaires
Afin de pouvoir effectuer une demande de bourse :
• les parents doivent être inscrits au registre des Français établis hors de France au consulat de leur résidence ou à la section consulaire de l'ambassade ;
• ils doivent présenter leur demande de bourse sur des formulaires remis par le consulat et qui, une fois remplis, doivent lui être retournés ;
• les demandes doivent être présentées pour l'année scolaire suivante ;
• les bourses sont accordées selon le niveau de ressources de la famille.
Il n'y a pas de bourses pour les enfants qui suivent l'enseignement primaire, celui-ci étant gratuit et dépourvu d'internat.

Des bourses d'entretien peuvent être accordées aux enfants poursuivant des études secondaires, techniques ou professionnelles (à condition qu'ils soient demi-pensionnaires ou internes, soit dans un établissement de l'Etat, soit dans un établissement privé si celui-ci est habilité à recevoir des boursiers). Des bourses peuvent être demandées pour les enfants poursuivant des études universitaires en France.

Le coût de la vie


Principales données monétaires


Monnaie et change
Depuis le 1er janvier 1994, date de la suppression de la monnaie réservée aux étrangers, la seule monnaie ayant court en Chine continentale est le Yuan Renminbi. A noter : le Yuan n’est pas la monnaie utilisée dans les Régions Administratives Spéciales de Hong Kong et de Macao. (Pour plus de précisions, consulter la monographie Chine – Hong Kong).

Les banques françaises implantées en Chine n'offrent aucun service aux particuliers ; elles s'adressent essentiellement aux entreprises. Les chèques bancaires ne sont pas d'un usage courant en Chine. Les cartes de crédit sont utilisables dans les hôtels internationaux (rarement dans les provinces reculées) et dans certains grands magasins et restaurants. La plupart des règlements s'effectuent en liquide.

Transfert de fonds
Officiellement, la monnaie est librement convertible depuis le 1er janvier 1997. Il existe un contrôle des changes. On peut s'approvisionner en monnaie locale par le change sur place.
Concernant les transferts de fonds il est obligatoire d'effectuer une déclaration auprès de la
Banque centrale. La durée des démarches varie d'une à deux semaines. Tous les expatriés peuvent aisément ouvrir un compte dans une banque chinoise. On peut solder son compte en fin de séjour et il n'est pas exigé de quitus fiscal avant de quitter le pays.

Budget


Le candidat à l'expatriation devra se garder de chercher à apprécier sa situation en convertissant tous les chiffres en euros, ou en tentant de déterminer le pouvoir d'achat en France du montant obtenu. Cette appréciation doit se faire avant tout sur le montant des dépenses dans le pays d'expatriation, qu'elles soient exprimées en monnaie locale ou en euros.
Des erreurs d’arrondis peuvent survenir. Estimation du budget moyen mensuel nécessaire à un expatrié pour couvrir l’intégralité de ses dépenses :
• A Pékin :
- pour un célibataire : 3000€
- pour un couple : 3600€
- pour un couple avec 2 enfants : 4500€
• A Canton :
- pour un célibataire : 2500€
- pour un couple : 3000€
- pour un couple avec 2 enfants : 4000€ (frais de scolarité NON compris)
• A Shanghai :
- pour un célibataire : 3500€
- pour un couple : 5000€
- pour un couple avec 2 enfants : 6500€
• A Wuhan :
- pour un célibataire : 3000€
- pour un couple : 3600€
- pour un couple avec 2 enfants : 5000€

Alimentation
Exemples de prix de quelques biens de consommation (juste pour Pékin)

Légumes en Yuans / Euros
Tomates (le kg) : 7,00 / 0,69
Pomme de terre (le kg) : 6,00 / 0,60
Fruits en Yuans / Euros
Pommes (le kg) : 21,80 / 2,16
Oranges (le kg) : 19,80 / 1,96
Bananes (le kg) : 9,43 / 0,94
Viandes en Yuans / Euros
Boeuf filet (le kg) : 211,00 / 20,93
Porc (le kg) : 82,00 / 8,13
Volaille (le kg) : 38,50 / 3,82
Poisson
Saumon Frais (le kg) : 160,00 / 15,87
Crevettes (le kg) : 155,00 / 15,38
Produits laitiers en Yuans / Euros
Lait (litre) : 9,60 / 0,95
Beurre (la livre) : 22,50 / 2,23
Oeufs (les douze) : 12,60 / 1,25
Boissons en Yuans / Euros
Eau minérale (le litre) : 17,00 / 1,69
Soda (le litre) : 4,16 / 0,41
Bière (les six) : 48,00 / 4,76
Vins français (la bouteille) : 239,00 / 23,71
Conserves en Yuans / Euros
Petits pois (250 g) : 9,26 / 0,92
Epicerie en Yuans / Euros
Café (500g) : 125,00 / 12,40
Thé (sachets) : 11,25 / 1,12
Sucre en morceaux (le kg) : 13,77 / 1,37
Huile (le litre) : 25,28 / 2,51

Conditions d'approvisionnement :
Depuis quelques années, dans les principales villes chinoises sont apparus tous les produits quotidiens consommés par les étrangers. Plus d'une cinquantaine de supermarchés à enseigne française (Auchan, Carrefour) sont aujourd'hui ouverts en Chine.
Quelques denrées demeurent introuvables (fromages français, charcuterie et quelques produits d'épicerie fine). Les produits cosmétiques de marques occidentales sont distribués dans les grands magasins ; les parfums et eaux de toilette sont en revanche très chers. Il est conseillé de les acheter en zone hors taxe avant de quitter la France.

Transport


Les déplacements sont libres à quelques exceptions près où la circulation des étrangers est soumise à l’autorisation préalable des autorités (Tibet, entre Hong Kong et Macao notamment).
• Les liaisons intérieures s'effectuent par chemin de fer, en "classe molle" (confortable) ou en "classe dure" (pénible), à prix modiques mais le transport est très lent ; il existe néanmoins des trains rapides, notamment pour le trajet Pékin-Shanghai.
• Les liaisons aériennes restent le moyen le plus rapide, à des tarifs similaires à ceux de l'Europe ; Pékin est relié à toutes les grandes villes chinoises. La présentation de la carte de résident est exigée, parfois même celle du passeport.
• L'autocar, peu coûteux, est inconfortable.
• Pékin dispose d'un métro (deux lignes). Les autobus sont généralement bondés et peu fréquentés par les étrangers. On peut circuler en taxi (se munir d'une carte en chinois). La taxation kilométrique varie selon la qualité du véhicule.
• Les autoroutes, peu nombreuses, connaissent toutefois un développement rapide. Les routes sont généralement en assez bon état, quoique mal balisées ; il est extrêmement difficile de trouver des cartes routières précises. En dehors des villes, la rareté des panneaux de directions et l'usage quasi exclusif des caractères chinois, peut rendre tout déplacement en campagne hasardeux pour les conducteurs ne maîtrisant pas le chinois parlé et écrit.

La conduite s'effectue à droite et la priorité est, en principe, également à droite.
La vitesse est limitée à 50 km/h en ville, à 80 km/h hors agglomération et à 110 km/h sur les autoroutes. Circuler en voiture en Chine reste dangereux, l'indiscipline et la prolifération d'engins roulants de tous types, ou d'animaux, demandent une attention permanente. Eviter autant que possible de voyager de nuit. La conduite en ville est souvent rendue difficile par l'intense circulation des vélos qui représentent un risque non négligeable.

Soins médicaux


Le coût moyen d'une consultation médicale chez un généraliste étranger est supérieur à 80€ (et supérieur à 160€ si elle a lieu à domicile). Le prix d'une journée d'hospitalisation, en hôpital public ou en clinique, est compris entre 40 et 98€.

Style de vie


Ambiance pour un Français


Les rapports entre membres de la communauté française et ceux des autres communautés étrangères sont bons. Il est encore assez difficile de nouer des contacts autres que professionnels avec les Chinois. En effet, outre le problème de la langue, se posent ceux du contrôle social, de l'isolement relatif des communautés étrangères, des comportements "collectifs" des partenaires de travail chinois et des fortes différences entre structures sociales et substrats psychologiques et culturels. Des Français sinisants parviennent à entretenir des relations avec des Chinois. Les "rites" occupent une place de premier plan dans la vie quotidienne chinoise. La politesse est toujours de rigueur (un Chinois ne dit jamais "non"), la ponctualité doit toujours être observée. Il importe, en toute occasion, de ne pas "faire perdre la face" à son interlocuteur. Il est vivement conseillé de ne jamais donner un pourboire : cette pratique est considérée comme une aumône ; elle est donc souvent ressentie comme une marque de mépris pour celui à qui il est destiné. Une certaine pudeur dans l'habillement est recommandée. Il est possible de photographier et de filmer, à l'exception toutefois des installations militaires, des aérodromes et d'autres lieux signalés par des panneaux d'interdiction, tels les lieux de culte. Les Chinois se laissent facilement photographier, surtout ceux de l'intérieur du pays et les enfants.

Loisirs


Fêtes légales
Fêtes chômées :
• 1er janvier : nouvel an
• Fête du Printemps (nouvel an chinois : fin janvier / début février)
• 1er mai
• 1er octobre : fête nationale.
Fêtes ouvrées :
• 8 mars : fête des femmes
• 4 mai : fête de la jeunesse
• 1er août : fête de l'armée

Activités possibles en Chine
Voir annexe V

Fiscalité


Obligations au regard du service des impôts français


Obligations de départ
Trente jours avant un départ à l'étranger, le contribuable doit se présenter auprès du centre des impôts dont il dépend en possession d'un modèle de déclaration de revenus qu'il se sera procuré quelques jours auparavant. Cette déclaration, provisoire et anticipée, mentionnera les revenus perçus et connus au cours de l'année de départ, à savoir du 1er janvier au jour du départ, la nouvelle adresse à l'étranger ainsi qu'une adresse postale en France.

Obligations au regard du centre des impôts des non-résidents
Le contribuable, résident fiscal à l'étranger, qui possède en France un bien immobilier ou qui y perçoit différentes sources de revenus et qui reste à ce titre imposable en France doit établir chaque année une déclaration de revenus auprès du :
Centre des Impôts des Non-Résidents
9, rue d'Uzès
TSA 39203
75094 PARIS CEDEX 02
Tél. : 01.44.76.18.00 (standard)
Tél. : 01.44.76.19.00 (accueil)
Télécopie : 01.44.76.18.01
Courriel : cinr.paris@dgi.finances.gouv.fr

Analyse de la convention


La France et la Chine ont signé, le 30 mai 1984, une Convention en matière de fiscalité.
Les dispositions conventionnelles qui ont primauté sur les dispositions du droit interne, selon l'article 55 de la Constitution Française répartissent entre les deux Etats, le droit d'imposer les revenus perçus par leurs résidents respectifs.

Champ d'application de la convention
Cet accord a pour objet de protéger les résidents de chacun des Etats contractants en matière
d'impôts prélevés directement sur le revenu ou sur les sociétés.
La convention trouve donc à s'appliquer aux résidents de ces Etats.

Dispositions conventionnelles sur certaines catégories de revenus
Cette analyse ne tient pas compte des dispositions conventionnelles relatives aux revenus de capitaux mobiliers.

Les étudiants, les stagiaires d'un Etat qui séjournent dans l'autre Etat à seule fin d'y poursuivre leurs études ou leur formation et qui perçoivent des subsides d'origine étrangère à cet Etat sont exonérés d'impôt par ce dernier Etat.

Les rémunérations versées aux enseignants résidents d'un Etat se rendant temporairement dans l'autre Etat en vue d'y exercer une activité pédagogique ou de recherche pendant une période ne dépassant pas trois ans , dans une université, un collège, une école, un établissement de recherche ou autre, restent imposables dans l'Etat de résidence.

Elimination de la double imposition
Les revenus de source française ou chinoise pour lesquels le droit d'imposer est dévolu à titre exclusif à l'un des deux Etats doivent être maintenus en dehors de la base de l'impôt français

L’impôt sur le revenu applicable aux personnes physiques résidentes de Chine


A titre préliminaire, l’attention des Français doit être appelée sur l’évolution rapide de la législation et de la réglementation fiscale en Chine et sur les particularismes qui peuvent subsister dans leur application à ’échelon local. Il est donc conseillé aux nouveaux arrivants de prendre rapidement contact avec le Bureau municipal des impôts de leur lieu de travail, afin de se conformer aux dispositions les plus récentes.

Période de l’année fiscale
L’année fiscale en Chine correspond à l’année civile, c’est-à-dire du 1er janvier au 31 décembre. En vertu des dispositions cumulées de la réglementation interne chinoise et de la convention fiscale franco-chinoise, les Français qui séjournent en Chine plus de 183 jours au cours d’une année civile sont imposables localement sur leurs revenus de source chinoise, c’est-à-dire ceux qui leur sont versés en rémunération d’une activité professionnelle exercée sur le territoire chinois.

Date et lieu des déclarations de revenus
Les étrangers qui, d’un point de vue fiscal, sont considérés comme résidents chinois, doivent, lors de leur entrée en Chine, se déclarer auprès du Bureau municipal des impôts territorialement compétent du lieu de leur activité professionnelle.
Les documents à produire à cette occasion sont :
• un passeport et un visa en cours de validité ;
• une lettre d’embauche ;
• un formulaire de demande d’enregistrement dûment rempli.
Le paiement de l'impôt interviendra au moment même de la déclaration.

Modalités de paiement des impôts


Pour un salarié
La déclaration et le paiement doivent intervenir au plus tard le septième jour du mois suivant celui au cours duquel les revenus ont été perçus. Toutefois, dans la situation où les salaires sont versés par une entité étrangère qui en conserve la charge définitive et où il n’était pas prévu à l’avance que le salarié resterait sur le sol chinois plus de 183 jours au cours d’une année fiscale, la première déclaration et le premier paiement (au titre des mois écoulés) doivent intervenir au plus tard le septième jour qui suit la fin de la période de 183 jours. La déclaration et le paiement sont normalement effectués par l’employeur, l’impôt étant retenu à la source. Traditionnellement, s’agissant de salaires versés par des entités situées
es hors de Chine, l’impôt devait être payé par le salarié lui-même.
Toutefois, une circulaire entrée en vigueur en janvier 2000, étend le mécanisme de retenue à la source à ces situations. Ainsi, un salarié travaillant pour une structure chinoise filiale d’une entreprise française et percevant en plus de sa rémunération chinoise un complément de salaire en France, devrait théoriquement voir l’intégralité de son imposition retenue à la source par l’entité chinoise qui l’emploie. Si l’activité est exercée sur plusieurs lieux différents, les déclarations et paiements mensuels se font en un lieu unique qui peut être soit le lieu de travail au moment de la déclaration et du paiement, soit, plus simplement, un lieu choisi par le salarié en accord avec l’administration fiscale. Dans les faits, ces situations devraient disparaître avec la généralisation du mécanisme de retenue à la source, le lieu de déclaration et de paiement étant celui de l’entreprise (ou du bureau de représentation de l’entreprise étrangère) qui verse au salarié sa rémunération.

Pour une société
Le revenu des entreprises à investissements étrangers est imposé au taux de 33 %. Il faut toutefois rappeler qu’un certain nombre d’exonérations et de traitements privilégiés peuvent être obtenus en fonction du lieu d’implantation de l’entreprise et de son activité. L’impôt, calculé sur le résultat annuel de l’entreprise, est payé d’avance par tranches trimestrielles dans les 15 jours qui suivent la fin de chaque trimestre. Une régularisation intervient dans les cinq mois qui suivent la fin de l’année fiscale.

Barème de l’impôt sur le revenu


Barème applicable aux traitements et salaires

Fraction du revenu mensuel imposable (en yuans) / Taux (%)
jusqu’à 500 / 5
entre 500 et 2000 / 10
entre 2000 et 5000 / 15
entre 5000 et 20.000 / 20
entre 20.000 et 40.000 / 25
entre 40.000 et 60.000 / 30
entre 60.000 et 80.000 / 35
entre 80.000 et 100.000 / 40
au delà de 100.000 / 45

Le revenu imposable comprend, outre le salaire lui-même, les primes d’expatriation, la prise en charge de l’impôt sur le revenu, les primes de logement ou de véhicule et, plus généralement, toutes compensations ou indemnités versées de manière forfaitaire. Ne sont pas imposables, en revanche, la prise en charge directe (et pour leur montant réel) par l’entreprise des loyers et des frais accessoires de la résidence de l’expatrié, des frais de déménagement et de voyage dans le pays d’origine, des frais médicaux, des frais de scolarité des enfants.
Il n’existe pas en Chine de système de réduction d’impôt comparable au quotient familial français, ni d’abattement, déduction ou réduction pour charges de famille.

Taux d’imposition des revenus financiers pour les personnes physiques et les entreprises


Les revenus de titres de participation des particuliers font l’objet d’une imposition au taux de 20%. Les dividendes reçus par les entreprises sont imposés, comme le bénéfice d’exploitation, au taux de 33%.

Centre d’informations fiscales


State Administration of Taxation
5 Yangfangdian Xilu
Haidian District
Beijing 100038

Permis de conduire


Le permis de conduire national ou international doit être échangé contre un permis local. Depuis le 1er septembre 2003, des procédures allégées ont été mises en place. Il faut :
• faire traduire son permis en chinois (à Pékin, FESCO Chaoyang District, Chaoyangmen Nandajie n°14, Département du permis de conduire)
• effectuer un examen médical (100 RMB) au Centre spécial de santé (Beijing Union medical college hospital 2F section1, 53 Dongdan Beidajie, du lundi au vendredi de 8h à 16h30)
• se présenter au bureau administratif automobile muni de la carte de résident, du passeport, de 5 photographies d'identité, du certificat médical, de 5 RMB
• passer l'examen théorique du code de la route dans l'une de ces quatre langues : anglais, chinois, japonais, coréen.

Les voitures


Les marques Peugeot, Renault, Citroën, Mercedes, BMW, Toyota, Honda, Hyundai... sont représentées. Il existe une usine de montage Renault à Xiaogan et Citroën qui est implanté à Wuhan. Les possibilités d'entretien sont toutefois limitées. Les pièces détachées devront être commandées à Hong-Kong et parfois en France (longs délais à prévoir). Le choix d'un véhicule climatisé, fiable et résistant, du fait de l'absence d'un service après-vente efficace, est recommandé.

Un contrôle de sécurité est effectué lors de l'immatriculation et de la vente de chaque véhicule. Il est procédé, en outre, à un contrôle technique tous les 4 ans. On assiste depuis 1989 au renforcement des mesures anti-pollution. Régulièrement, de nouvelles normes entrent en vigueur. L'existence d'un pot catalytique est, en particulier, obligatoire. Il importe de noter, par ailleurs, que les véhicules diesel sont interdits à Pékin, de même que les véhicules dont le volant est placé à droite. L'achat d'un véhicule d'occasion peut s'effectuer par l'intermédiaire d'offres de marché entre étrangers ou de particulier à particulier, avec l'accord des douanes.
Il n'existe pas d'équivalent de la vignette en Chine, mais il faut se munir d'une carte grise que l'on obtient en effectuant une demande auprès du Bureau des Etrangers de la Sécurité Publique. Les prix des voitures françaises vendues sur place sont généralement supérieurs à ceux que l'on rencontre en France.

Importation d'un véhicule
Les droits de douane, pour l'importation d'un véhicule neuf varient entre 30 et 45% du prix du véhicule. Il importe de bien se renseigner au préalable avec le service des douanes chinois afin de s'assurer que le véhicule en question sera bien admis à l'importation.

Assurances
Les assurances sont obligatoires. Les expatriés sont tenus de s'affilier à une compagnie d'assurances locale. Il est vivement conseillé de souscrire une assurance "tous risques".
La réglementation prévoit en effet que, si un accident de la route se produit entre un conducteur de véhicule à moteur et un piéton, un cavalier ou un conducteur de véhicule non motorisé, le conducteur du véhicule à moteur doit régler des indemnités à l'autre partie, même si le conducteur du véhicule motorisé n'a aucune responsabilité dans l'accident.
Exemples de montant d'assurance "tous risques" :
• Renault Twingo (3 ans) : 4500 RMB
• Toyota 4x4 (6 ans) : 7500 RMB
• Citroën Santia (6 ans) : 8000 RMB

Carburant
A Pékin / Yuans / Euros
Super (le Litre) / 3,40 / 0,34
Ordinaire (le Litre) / 3,20 / 0,32

Rappel : le gazole est prohibé en Chine pour les voitures particulières.

Les témoignages


« Notre première marche à travers la ville nous a mêlées à la population et nous avons particulièrement été interpellées par le rythme de vie des chinois, un quotidien marqué par le travail. Comment est-il concevable de travailler au moins 10 heures par jour, 7 jours sur 7 ? Par ailleurs, nous avons pu ressentir notre différence à travers quelques regards inquisiteurs. Néanmoins en dépit de la barrière de la langue, le sourire reste la première forme de communication. »

Les lilloises
Sylvie: Responsable marketing dans une société chinoise de distribution de produits alimentaires :
« Je souhaitais avoir une expérience a l'étranger depuis le début de mes études supérieures, soit aux Etats-Unis, soit au Vietnam. La Chine ? J'ai été attirée par ce grand pays, sa culture et son économie. Partir travailler, vivre en Chine demande des sacrifices et des efforts; on apprend beaucoup sur soi-même. C'est définitivement une expérience enrichissante, non seulement au niveau professionnel mais aussi au niveau personnel car je ne fréquente que des chinois. Je suis heureuse d'être venue dans ce pays, même si les débuts étaient très difficiles : ne pas parler la langue est vraiment un handicap dans la vie quotidienne ! J'ai l'opportunité d'apprendre et de travailler dans un secteur qui me plait. »

An Minglan (安明) : doctorante française travaillant sur les entreprises chinoises, effectuant ses recherches doctorales de 2005 a 2007 a la Faculte de Gestion et d'Economie de l'Universite Tsinghua, a Pékin en Chine publie :
« Quand je suis arrivée en Chine au début, je ne comprenais pas pourquoi les gens, surtout les femmes dans la quarantaine, portaient des masques. Cette bizarrerie me faisait sourire. Maintenant que je commence à subir la pollution, je comprends beaucoup mieux…et je pense sérieusement à en porter moi-même. Ici, l'homme se protège aussi de la poussière apportée par les tempêtes de sable qui ont sévi sur Pékin. »

Journal de Minglan sur sa vie en Chine, disponible sur Internet (très intéressant, à voir absolument) : china-minglan.over-blog.com.

Annexe


Annexe I – Travailler en Chine


La CCIFC publie chaque année un annuaire bilingue (français/chinois) de ses 730 sociétés membres en Chine.

Cet annuaire peut être commandé sur le site de la CCIFC. Il est également disponible en France auprès de :
• CFCE / La Librairie du Commerce International
10 avenue d'Iéna
75783 Paris Cedex 16
Tél : 01 40 73 38 68
Fax : 01 40 73 31 46
• CCIFC / Chambres de commerce et d'industrie françaises en Chine
- A Pékin
Novotel Xinqiao Beijing
Area B - 6th floor
2 Dongjiaominxiang
Dongcheng District
Beijing 100004
Tél : (86 10) 65 12 17 40
Fax : (86 10) 65 12 14 96
Site internet : http://www.ccifc.org
Courriel : ccifc-beijing@ccifc.org
- A Shanghai
Eastern Business Building
586 Pan Yu Lu
Shanghai 200052
Tél : (86 21) 62 81 36 18
Fax : (86 21) 62 81 36 11
Courriel : ccifc-shanghai@ccifc.org
- A Canton
64 Shamian Dajie, 2ème étage
Guangzhou 510130
Tél : (86 20) 81 21 68 18
Fax : (86 20) 81 21 62 28
Courriel : ccifc-guangzhou@ccifc.org

Il est possible de transformer un visa de tourisme en visa de travail avec des formalités administratives parfois longues (un mois). L’administration chinoise délivre alors un visa spécifique et un certificat d’expert pour un délai de six mois à un an renouvelable. Le visa de travail est demandé par le futur employeur. Il est formellement interdit de travailler en Chine avec un visa de tourisme. Des sites internet pour la recherche d'emploi en Chine :
http://www.51job.com (en anglais et en chinois)
http://www.zhaopin.com (en anglais et en chinois)
http://www.cjol.com (en anglais et en chinois)
http://www.chinahr.com (en chinois)
http://www.jobmb.com (en chinois)

Annexe II - Caisse des Français de l'étranger


B.P. 100
77950 RUBELLES
Tél : 01 64 71 70 00
Télécopie : 01 60 68 95 74
Internet : http://www.cfe.fr
Il existe, par ailleurs, un bureau d'accueil de la C.F.E. :
12, rue La Boétie
75008 PARIS
Tél : 01 40 06 05 80

Annexe III - Assurance maladie-maternité


Les cotisations


Les taux des cotisations s'appliquent au plafond, aux deux tiers ou à la moitié du plafond (voir tableaux). Les catégories sont déterminées en fonction des ressources de l'année précédente, perçues à compter du départ hors de France.
Le taux de cotisation fixé à 6,75% pour les assurés âgés de 35 ans et plus, peut être réduit de
10% pour les assurés âgés de 30 à moins de 35 ans ou de 20% pour les assurés âgés de moins de 30 ans. Les cotisations sont dues à compter de la date d'effet de l'adhésion et font l'objet de paiements trimestriels. Elles sont exigibles le premier jour du trimestre civil auquel elles se rapportent et payables dans le mois qui suit, en euros, à la Caisse des Français de l'étranger. Le versement peut être effectué par un mandataire.

Maladie-maternité


Cette assurance permet au travailleur et à ses ayants droit (conjoint, concubin, personne liée par un pacte civil de solidarité, à charge et qui ne peuvent pas bénéficier de la qualité d'assuré social à un autre titre, enfants âgés de moins de 16 ans, 18 ans en cas d'apprentissage et 20 ans en cas de poursuite d'études) d'obtenir le remboursement des soins occasionnés par une maladie (ce terme englobe aussi la notion d'accident) ou une maternité, que ces soins aient été dispensés en France ou à l'étranger. Les soins donnés à l'étranger sont remboursés sur la base et dans la limite des tarifs français de responsabilité.

En réglant des cotisations supplémentaires le travailleur peut choisir d'être assuré pour les indemnités journalières et le capital décès, ainsi que pour les soins en France pour les séjours compris entre trois et six mois. Cette dernière option doit être souscrite lors de l'adhésion.
Si la demande d'adhésion est faite dans les trois mois qui suivent le départ de France, le droit aux prestations est ouvert à compter de la date d'adhésion. Au-delà, il convient de se référer à l'âge de l'adhérent : pour les moins de 45 ans, à compter du premier jour du quatrième mois qui suit la date d'adhésion, pour les 45 ans et plus, à compter du premier jour du septième mois qui suit la date d'adhésion.

Annexe IV - Liste des établissements


Académie Aix-Marseille


Lycée Honoré Romane — Route de Caleyère BP 93 — 05202 EMBRUN Cedex
Tél : 04 92 43 11 00 - Télécopie : 04 92 43 49 20
Courriel : ce.0050004C@ac-aix-marseille.fr
Première d'adaptation du bac SMS sciences médico-sociales — Classe de 1ère ES —
Seconde générale et technologique — BAC : ES série économique et sociale, profil langues
vivantes — BACTEC : SMS sciences médico-sociales — BTS : Animation et gestion
touristiques locales — Classe préparatoire aux écoles de service social.

Académie de Montpellier


Lycée climatique et sportif Pierre de Coubertin
2 avenue Pierre de Coubertin — 66120 FONT ROMEU ODEILLO VIA
Tél : 04 68 30 83 00 - Télécopie : 04 68 30 83 05
Classe de 1ère ES — Seconde générale et technologique — BAC : ES série économique et sociale, profil langues vivantes — BACTEC : STT sciences et technologies du tertiaire spécialité action et communication commerciales.

Collège climatique et sportif
2 avenue Pierre de Coubertin — 66120 FONT ROMEU ODEILLO VIA
Tél : 04 68 30 83 00 - Télécopie : 04 68 30 83 05
Brevet série collège.

Académie de Nice


Lycée International d'état
190 rue Fréderic Mistral — BP 97 — 06902 VALBONNE
Tél : 04 92 96 52 00 - Télécopie : 04 92 96 52 99
Seconde générale et technologique — BAC : ES série économique et sociale, profil langues
vivantes — BACTEC : STT sciences et technologies du tertiaire spécialité action et communication commerciales — Brevet série collège — Classe préparatoire Economique et commerciale option économique (1ère année)

Académie de Toulouse


Lycée climatique
5 avenue Marcel Lemettre — BP 103 — 65400 ARGELES GAZOST
Tél : 05 62 97 47 47 - Télécopie : 05 62 97 58 97
Courriel : 0650001y@ac-toulouse.fr
Classe de 1ère ES — Seconde générale et technologique — BAC : ES série économique et sociale, profil langues vivantes — BACTEC : STT sciences et technologies du tertiaire spécialité action et communication commerciales

Collège Climatique
5 avenue Marcel Lemettre — BP 103 — 65402 ARGELES GAZOST Cedex
Tél : 05 62 97 47 47 - Télécopie : 05 62 97 58 97
Courriel : 0650837f@ac-toulouse.fr
Brevet série collège.

Annexe V - Loisirs


Activités socioculturelles en français


Le Centre culturel français a ouvert ses portes en octobre 2004 dans le centre de Pékin.
Le Centre comprend notamment une médiathèque, un auditorium et une librairie.
Centre culturel français
Guang Cai Building
18 Gongrentiyuchang Xilu
Chaoyang District
Beijing 100600
Pour des informations actualisées, consulter le site internet de l'Ambassade de France.

L'Alliance française est présente avec actuellement sept implantations en Chine continentale : Pékin, Shanghai, Canton, Chengdu, Nankin, Wuhan et Xi'an.
Site internet des Alliances françaises en Chine : http://www.alliancefrancaise.org.cn
Courriels :
• Pékin : info.beijing@alliancefrancaise.org.cn ; culture.pekin@alliancefrancaise.org.cn
• Shanghai : Shanghai@alliancefrancaise.org.cn
• Canton : canton.info@alliancefrancaise.org.cn
• Chengdu : chengdu@alliancefrancaise.org.cn

Radio
RFI (Radio France Internationale) peut être reçue sur les fréquences suivantes :
• fréquences 12025 ou 15440 le matin
• fréquences 9650 ou 11890 le soir

Télévision
Diffusée en continu sur le satellite Asiasat2, TV5 dispose de programmes des chaînes publiques belges, canadiennes, françaises et suisses. Sa grille de programmes est composée de films, documentaires, événements sportifs, informations et émissions culturelles et éducatives.
TV5 est également un outil pour l'enseignement du français dans les cadres universitaires et scolaires. Destinée exclusivement aux professionnels, CFI (Canal France International) met ses programmes à disposition des chaînes de télévisions étrangères, par faisceaux satellites. Les abonnés aux services de CFI peuvent ensuite diffuser ces productions françaises selon leur propre grille de programmation. Un bouquet de trois chaînes françaises privées organise actuellement sa diffusion en Chine. La chaîne musicale MCM couvre depuis 1996 le territoire chinois en diffusant en clair ses programmes sur les satellites Asiasat2 et Palapa C2. Fashion TV, chaîne sur la mode, vient à son tour de démarrer sa diffusion en Asie sur Asiasat2. Toutes deux ont été rejointes par Muzzik, chaîne de musique classique, jazz et de musiques du monde.

Activités socioculturelles locales


La culture locale, à condition de connaître le chinois, peut passionner les esprits curieux.
Le cinéma chinois produit des films d'une qualité très variable et à fort contenu politique. Il
existe cependant une jeune génération de cinéastes d'avant-garde.
Cinémathèque de Pékin
Beijing Hai Dian Disctrict
Xiao Xi Tian
N°3, Wen hui Yuan Lu
Tél : 62 25 09 16

A Pékin, si les prix des places sont très modiques, les salles de cinéma sont bruyantes et peu confortables. A Shanghai, il existe une dizaine de salles modernes et de bon confort. La vidéo est très répandue ; quelques magasins proposent des films, majoritairement en anglais mais aussi en français (DVD). Les copies en contrefaçon abondent. A Pékin, on peut voir des pièces du théâtre classique chinois et quelques pièces en anglais. Pékin, Shanghai et Hong Kong proposent concerts, ballets (troupes chinoises et étrangères), représentations d'opéra chinois et spectacles d'acrobates.
De nombreuses expositions (peinture, sculpture, etc.) sont organisées dans tous les musées chinois, notamment au Musée des Beaux-arts de Pékin, au Centre National d'Exposition et au
Musée d'Art de Shanghai, dans les centres culturels et les hôtels.

A noter que les bibliothèques sont accessibles aux étrangers.
La télévision chinoise est au système PAL-D (PAL modifié pour la Chine exclusivement), le système PAL est utilisé à Hong Kong uniquement. Selon les villes, il existe de trois à six chaînes en chinois. Shanghai reçoit sept chaînes (deux nationales, deux locales, deux périphériques, une éducative). Les programmes sont de qualité moyenne. De nombreuses stations de radio diffusent des programmes en chinois et en langues étrangères (dont quelques programmes français hebdomadaires).

Activités sportives


De nombreux sports peuvent être pratiqués : cyclisme, natation, squash, golf, équitation, tennis, arts martiaux, culture physique, chasse, pêche, patinage, etc.
Les hôtels internationaux et la plupart des résidences pour expatriés disposent de clubs sportifs. Il est possible de se procurer l'équipement sur place.